Artiste : Assad Sergio & Odair and their family

Référence : GHA 126.058

Disponibilité : Out Of Stock

Prix : 18,00€
Qté :
(0 avis)   (0 avis)  |   Écrire un avis
Genre : Brésil

La consécration d'une vie

 

Jorge Assad est le fils d'une mère italienne et d'un père libanais, il naît le 19 avril 1924 à São João da Boa Vista, dans l’état de São Paulo, au Brésil. À l’insu de son père qui ne tolérait aucun instrument de musique à la maison, le petit Jorge écoute sa maman jouer de la flûte, en cachette. Plus tard, un harmonica surpris par l'intransigeance paternelle terminera sa trajectoire très loin dans un champ … Pourtant, la musique insiste: une tombola met entre les mains de l'adolescent un cavaquinho, sorte de petite guitare à quatre cordes, dont il apprend à jouer seul. 

En 1947, Jorge épouse Angelina de Oliveira, elle a dix-sept et est originaire d’Andradas, dans l’état de Minas Gerais. Petite fille, elle faisait partie de la chorale de l’école et du chœur paroissial; elle rêvait aussi de jouer du piano mais, faute de moyens, c’est sur un clavier en papier découpé dans des magazines qu’elle faisait semblant de jouer. 

Jorge Assad exerce le métier d’horloger, mais la musique est sa véritable passion. Jorge et Angelina se joignent à d’autres musiciens, amateurs comme eux, pour former un ensemble de chôro, un genre de musique traditionnelle originaire de Rio de Janeiro. Le groupe se produit dans un programme hebdomadaire sur les antennes d’une petite station de radio à Mococa, ville où naissent leurs fils Sérgio, en 1952, et Odair en 1956. Les deux frères font l'apprentissage de la musique populaire brésilienne en accompagnant la mandoline de leur père et celle, un jour de 1965, du mythique Jacob do Bandolim avec lequel ils jouent Naquele tempo de Pixinguinha lors d’une émission télévisée présentée par la chanteuse Elizeth Cardoso.

La connivence naturelle et le talent exceptionnel des deux enfants incitent Jorge Assad à chercher pour ses fils un enseignement musical approprié, il le trouvera auprès de Monina Tavora (1921-2011), guitariste et luthiste argentine, disciple d’Andrés Segovia, qui accepte de se charger de la formation de Sérgio et Odair. Pour cela, la famille Assad déménage à Rio de Janeiro, ville que Jorge et Angelina ne quitteront qu’une fois assurés les débuts internationaux du Duo Assad. A São João da Boa Vista où ils s’installent, Jorge Assad poursuit jusqu'en 1993 son activité d’horloger mais, en musicien fervent, il se dédie aussi à l’initiation musicale de sa fille Badi et à celle de nombreux enfants et adolescents qui fréquentent assidûment la maison accueillante de la rue Joaquim Goulardins. 

La mandoline de Jorge et la voix d’Angelina font partie de l’univers d’Odair, de Sérgio et de leur sœur Badi depuis leur plus tendre enfance, la magie de la musique s’est naturellement transmise à la génération suivante. L’année 2004 est marquée par la réalisation d’un rêve que Sérgio et Odair nourrissaient dans leur cœur depuis longtemps, celui de réunir en concert tous les talents que compte leur famille : leur sœur, Badi, leurs enfants Clarice, Carolina, Rodrigo et Camille et, bien sûr, leurs parents! Les premières représentations données à São Paulo par la Famille Assad, en janvier 2004, sont saluées par un journaliste de la presse écrite comme la « consécration d’une vie », se référant à l’action déterminante du père et grand-père, Jorge Assad, sur l’orientation professionnelle de sa descendance. Quelques mois plus tard, au terme d’une tournée en famille aux Etats Unis, Jorge Assad qui voyage hors du Brésil pour la première fois, fête sur une scène californienne, son 80ème anniversaire. Puis, en octobre de la même année, il découvre l’Europe à l’occasion de concerts en famille : les publics parisien et bruxellois assistent avec émotion à ce spectacle intense au cours duquel trois générations d’une même famille se partagent, sur scène, un siècle de musique brésilienne. La chaîne de télévision belge RTBF « La Deux » réalise un documentaire sur le séjour à Bruxelles de la Famille Assad tandis que GHA publie l’album live A Brazilian Songbook du concert donné au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles et le DVD A Moment of Pure Love de ce même concert.
Jorge Assad s’est éteint le 28 mai 2011, mission accomplie.

L’année 2012 a vu se réaliser la première édition de la Semana Assad,devenue depuis Festival Assad, hommage de la ville de São João da Boa Vista à une extraordinaire famille de musiciens. 

Écrire un avis

Note : Le HTML n’est pas pris en charge !

Évaluation : Mauvais Bon

Saisir le code ci-dessous :